header2

PostHeaderIcon Vient de Paraître - archive 2014

PostHeaderIcon La foi d'un Franc-maçon - Richard Dupuy

la-foi-d-un-fm-dupuy-pgdr-1edc

La foi d'un Franc-maçon



Richard Dupuy

Editions Pierre Guillaume de Roux 

Collection initiatiques

Prix: 20,90 euros


Ils sont rares les ouvrages prétendant dire ce qu'est la franc-maçonnerie. Entre Jean Mourgues, Henri Tort-Noguès, Jean Verdun, Claude Saliceti, voici qu'est réédité l'ouvrage «La foi d'un franc-maçon» de Richard Dupuy.

C'est une heureuse initiative qu'il convient de saluer, car depuis son grand succès en 1975, il n'avait pas été réédité, alors qu'il est devenu un «classique».

En cinq chapitres et 183 pages sont abordés les thèmes suivants : Finalité et méthode, Histoire et légende, De l'opératif au spéculatif, La franc-maçonnerie spéculative moderne, La philosophie du mestier.

A mon sens, les chapitres un et cinq ne souffrent aucune critique négative. Les développements sur «la méthode maçonnique «, «La voie ésotérique», «La vie spirituelle»,» La foi maçonnique» «La technique initiatique», «Les effets visibles de l'initiation», «L'édification d'une morale universelle» sont des textes d'une grande clarté, écrit par un humaniste incontestable, franc-maçon authentique, lucide, clair et pédagogue. Ils n'ont rien perdu de leur actualité et on ne peut que recommander de les donner à lire à tout impétrant, et même aux autres, ne serait-ce que pour leur rappeler «La franc-maçonnerie, ça sert à quoi ?». La réponse de Richard Dupuy, développée sur une dizaine de pages, pourrait tenir, comme il l'écrit, en une phrase : «La franc-maçonnerie, cela sert à passer de la conjugaison du verbe «avoir» à la conjugaison du verbe «être».

Pour autant, et cela n'enlève rien à la qualité de l'ouvrage, les chapitres «Histoire et légende» «De l'opératif au spéculatif», «La franc-maçonnerie spéculative moderne» ne sont pas exempts de critiques. Comme on le sait, l'ouvrage a été publié en 1975 et il n'est pas l'œuvre d'un historien mais d'un dignitaire (plusieurs fois grand-maître) du REAA tel qu'il est pratiqué, en France, à la GLDF. Or, il se trouve que l'histoire, en tant que science, de la franc-maçonnerie a fait quelque progrès, c'est le moins qu'on puisse dire, et que, pour autant que je le sache, la GLDF ne détient l'exclusivité du REAA. Lire que la franc-maçonnerie est une invention «catholico-templière», comme il le prétend, fera, sans doute, lever les sourcils de quelques historiens de la Franc-maçonnerie internationalement reconnus et il m'apparait, bien que non spécialiste de l'authentique histoire de la franc-maçonnerie, que, pour partie au moins, l'histoire qu'écrit Richard Dupuy relève plus d'une certaine légende que de l'histoire. En tout cas, c'est l'une des raisons pour lesquelles la réédition de cet ouvrage eût méritée d'être «contextualisée».

A cette réserve près, il faut, bien entendu, lire cet ouvrage, d'autant qu'il y a, comme on le comprend, plusieurs manières d'envisager sa lecture et qu'il convient d'interpréter ce texte, qui reste un témoignage d'un grand intérêt.

Et c'est ainsi qu'Hiram est grand...

AJL






 

PostHeaderIcon Les Couleurs de la Franc-maçonnerie - Pierre Pelle Le Croisa

couleurs-fm-croisa-1edc

Les Couleurs de la Franc-maçonnerie



Pierre Pelle Le Croisa

Editions Detrad aVs

Prix: 23 euros


La franc-maçonnerie utilise un certain nombre de langages symboliques, qui sont, pour le pire et le meilleur, largement commentés. Pourtant, l'un deux, pourtant largement utilisé, n'a jamais fait l'objet d'un ouvrage spécifique ; il s'agit du langage symbolique des couleurs.

Pierre Pelle Le Croisa, vient, fort opportunément, de combler cette lacune, dans un ouvrage, évidemment, largement illustré et...en couleurs.

L'auteur constate, tout d'abord , que les couleurs sont un langage et qu'à ce titre, comme tout langage, on peut s'appuyer sur le vocabulaire chromatique, la grammaire (règles de concordance et de discordance), le mode d'expression (les tournures polychromiques), les moyens de communication.

Ainsi armé de ses outils, l'auteur se livre à une véritable herméneutique des couleurs de la franc-maçonnerie, qui fait ressortir toute la richesse du discours maconnique. Pour l'avouer, en fréquentant les loges bien peu s'interrogent sur les couleurs de la franc-maçonnerie ; pourtant noir, blanc, rouge, bleu, jaune, vert, la palette des couleurs de la franc-maçonnerie est large.

Lisez ce bon et bel ouvrage de Pierre Pelle Le Croisa : vous ne pénétrerez plus dans un temple « noir et blanc », Pierre vient de faire de la franc-maçonnerie, un univers bariolé de toutes les couleurs chatoyantes de la vie ...

Et c'est ainsi qu'Hiram est grand...

AJL






 

PostHeaderIcon La Règle et le Levier - Gaël Carniri

la-regle-et-le-levier-carniri-1edc

La Règle et le Levier



Gaël Carniri

Collection Pollen Maçonnique

Editions Conform

Prix: 10 euros


Quand, à la fin de la cérémonie d'initiation, le profane, devenu franc-maçon, accomplit son premier travail d'Apprenti, il ne se doute pas que cette cérémonie est loin d'être finie. Elle marque le commencement d'une sorte d'aventure, une quête aux perspectives insoupçonnées.

Avec le maillet et le ciseau, l'Apprenti frappe, sur la pierre brute, les trois coups qui vont déclencher un processus de transformation dont la vocation profonde consiste à déterminer et organiser les modalités de son engagement maçonnique, en Loge comme dans le monde profane.

Le Maçon n'aura alors de cesse de cheminer, d'expérimenter, de supputer, de réfléchir, de douter, de s'interroger, de travailler sur lui-même afin de polir sa pierre brute, qui n'est autre que lui-même... Il lui faudra, entre autres, apprendre à connaître et utiliser, de façon progressive et personnelle, l'ensemble des outils que la franc-maçonnerie met à sa disposition.


Ce quatrième ouvrage de la collection Pollen Maçonnique est disponible en direct chez l'éditeur Conform Edition

Mais aussi Detrad, JB Créations, Amazon et de nombreux libraires ...






 

PostHeaderIcon Le Maillet et le Ciseau - Gaël Carniri

le-maillet-et-le-ciseau-carniri-1edc

Le Maillet et le Ciseau



Gaël Carniri

Collection Pollen Maçonnique

Editions Conform

Prix: 10 euros


La taille de la pierre se poursuit inlassablement tout au long de notre vie maçonnique. Ciseau et maillet ont une importance symbolique fondamentale qu'il est urgent de «ressusciter». C'est donc à une visite, ou re-visite pour certains, de ces premiers outils que nous vous convions dans cet ouvrage, en trois étapes.

La première nous ramène brièvement aux racines opératives de ces outils. Nous «éclairons» la toile de fond mythologique et historique dans laquelle ils s'inscrivent et rappelons leurs fonctions premières au contact des différentes matières sur lesquelles ils interviennent. La seconde nous conduit au coeur même de la symbolique spéculative.

Nous y évoquons leur dimension traditionnelle, leur place en Loge et dans le rituel et abordons leurs effets symboliques «agissants» au travers de la taille de la pierre brute. Enfin, nous tentons un exercice moins conventionnel et plus périlleux: incarner leur symbolique, en corporifiant la fraction de «sève» initiatique que véhiculent le ciseau et le maillet.


Ce troisième ouvrage de la collection Pollen Maçonnique est disponible en direct chez l'éditeur Conform Edition

Mais aussi Detrad, JB Créations, Amazon et de nombreux libraires ...






 

PostHeaderIcon Juste le Juste - Penser autrement - Collectif GCGFF

juste-le-juste-collectif-gcgff-1edc

Juste le Juste

Penser autrement


Collectif GCGFF

Collection Pollen Maçonnique

Editions Conform

Prix : 10 euros


Le Grand Chapitre Général Féminin de France rassemble des franc-maçonnes qui poursuivent leurs recherches au-delà des trois grades de la franc-maçonnerie traditionnelle.

Elles se donnent des sujets de réflexion qui allient une démarche philosophique, symbolique et sociétale. Conscientes de leur engagement et de leur responsabilité dans toutes les réflexions et actions contribuant à l'émancipation des femmes, elles ont choisi de poser la question du Juste et de partager avec toutes celles et tous ceux qui les liront, les voix et voies qui y contribuent. 

Cet ouvrage présente les conférences données en Grand Chapitre Général Féminin de France par des femmes, d'ici et d'ailleurs, sur différents aspects du Juste.

Ces travaux et ces réflexions conduisent à cette conclusion provisoire : « Le devoir prime le droit, parce que c'est le devoir des uns qui fonde le droit de l'autre. [...] Droits et devoirs sont une seule et même chose, un seul et même ordre » Simone Weil. À nous toutes et tous, d'être conscientes et conscients de nos devoirs, ceux-là mêmes qui fondent les droits au juste de l'Humanité tout entière.


Ce second ouvrage de la collection Pollen Maçonnique est disponible en direct chez l'éditeur Conform Edition

Mais aussi Detrad, JB Créations, Amazon et de nombreux libraires ...







 

PostHeaderIcon La Chambre du Milieu - Roger Dachez

la-chambre-du-milieu-dachez-1edc

La Chambre du Milieu



Roger Dachez

Collection Pollen Maçonnique

Editions Conform

Prix : 10 euros


À force de ne plus très bien savoir de quoi l'on parle – ni où l'on parle – on court grandement le risque d'employer un mot ou une expression à tort et à travers. C'est par ce jeu de méprises successives et de contre-emplois que le contenu même de la franc-maçonnerie prend parfois le risque de ne plus vouloir dire grand-chose... Eclairons le chemin.

La nature même de la Chambre du Milieu est aujourd'hui obscure pour nombre de francs-maçons : est-ce le lieu où l'on reçoit rituellement les Maîtres, ou le simple rassemblement administratif de ces derniers lorsqu'ils traitent des principaux problèmes d'une Loge - ou les deux ?

Est-on encore dans la Chambre du Milieu lorsque l'on se penche sur les troublantes énigmes d'un règlement général ou que l'on débat du taux de la cotisation ?

« Mes Frères, mes Soeurs, l'heure est grave : faisons une Chambre du Milieu » !


Ce premier ouvrage de la collection Pollen Maçonnique est disponible en direct chez l'éditeur Conform Edition

Mais aussi Detrad, JB Créations, Amazon et de nombreux libraires ...







 

PostHeaderIcon Histoire et Lumières - Zeev Sternhell

histoire-et-lumieres-sterhell-1edc-m

Histoire et Lumières

Changer le monde par la raison


Zeev Sternhell

Editions Albin Michel

Isbn :   978-2226246318

Prix : 24 euros


«Améliorer l'homme et la société» par l'appel aux seules lumières de la raison», tel est, fondamentalement, le seul credo de la franc-maçonnerie française, depuis son origine, qui puise son inspiration dans cet «esprit des Lumières», révolutionnant les sociétés au 18ème siècle. Margaret Jacob a, dans «les lumières radicales», magistralement, montré l'émergence de ce courant de pensée, fondamental dans l'histoire des idées, dont la franc-maçonnerie contemporaine est l'héritière.

S'en se référer à la franc-maçonnerie, c'est bien à cet «esprit des Lumières» que fait appel Zeev Sternhell, dans son livre d'entretiens avec Nicolas Weill : «Histoire et Lumières, changer le monde par la raison» et c'est bien le même humanisme que celui des francs-maçons qui anime l'auteur.

Professeur émérite d'histoire des idées à l'université hébraïque de Jérusalem, fondateur du mouvement «La paix maintenant», Zeev Sternhell, puise dans ses souvenirs d'enfance et son itinéraire de vie pour légitimer ses convictions idéologiques.

Il rappelle, avec ferveur, ce que l'enfant, né en Pologne en 1935 et qui se retrouve à onze ans, recueilli en Avignon par une tante, doit à un instituteur, «hussard noir de la République» qui imprime en lui, à jamais, le goût de l'étude, de l'école, de la République, de la laïcité.

Ce double engagement pour l'Histoire et «la Gauche» sera, dans les actes, sa ligne de vie. «J'ai toujours été à gauche, je n'ai pas changé. J'ai toujours été pour la laïcité et toujours eu horreur des bigots. J'ai toujours été pour les Droits de l'Homme, pour la Révolution Française et la Commune, pour le peuple et les petites gens qui travaillent dur pour vivre».

Kibboutz, Guerres du Sinaï en 1956, des six jours en 1967, du Kippour en 1973 ne l'empêcheront pas de mener ses études d'historien, en passant par Sciences Po – Paris. C'est là que se spécialisant dans les «anti-lumières», étudiant l'antidreyfusisme, le nationalisme, le culte de la terre et autres «avatars» des «anti-Lumières», il deviendra leur grand»spécialiste, mettant son savoir et ses connaissances au service de ses convictions, défendant, avec rigueur et franc-parler la raison et le cosmopolitisme.

Pour Zeev Sternhell, face aux diverses crises économiques, sociales et morales auxquelles sont confrontées les sociétés occidentales, il convient, de nouveau de faire appel à «l'esprit des Lumières», pour refuser la résignation et remettre en cause l'ordre existant, basé sur les seuls mécanismes du marché.

Lire Zeev Sternhell est nécessaire et salutaire. On trouvera, à travers ces pages, des raisons d'espérer en une humanité meilleure et quelques arguments pour reprendre ce combat qui a pour seul drapeau, l'Humanisme ; un combat qui ne peut laisser indifférent tous les sœurs et frères en France qui souhaitent «apporter à l'extérieur du Temple les Lumières acquises à l'intérieur».

Et c'est ainsi qu'Hiram est grand...

AJL






 

PostHeaderIcon Madame Hiramabbi la concierge de la rue des trois-frères - Philippe Benhamou

hiramabbi-3-freres-benhamou-1dc

Madame Hiramabbi

La concierge de la rue des trois-frères


Philippe Benhamou

Editions Dervy

Isbn :   979-1024200583

Prix : 15 euros


Je suis de ceux qui pensent que la fiction est un des meilleurs vecteurs qui soient pour donner une image «positive» de la Franc-Maçonnerie ; Philippe Benhamou, l'auteur de «La franc-maçonnerie pour les nuls» en fait la démonstration en publiant ce roman. C'est en fait un vrai «conte initiatique», un peu à la manière de certains romans de Marcel Aymé. Julien, le héros, est un jeune homme en quête de réponses sur le sens de sa vie. Sa rencontre avec Madame Hiramabbi, la concierge de la rue des Trois-Frères où il vient d'emménager va bouleverser son existence. Madame Hiramabbi va lui faire rencontrer les étonnants locataires de ce vieil immeuble parisien et amener julien à une véritable conversion du regard sur le monde et la vie. Au cours d'un véritable «voyage initiatique» où rêve et réalité se confondent, Julien va croiser un drôle de tapis volant, une sphère en or massif, un serpent qui se mord la queue, une clef en ivoire et le chat Salomon qui a vu la vérité au fond d'un puit et qui en a remonté des vieilles comme le monde.

Philippe Benhamou s'adresse, avec bonheur et beaucoup de tendresse, à l'enfant que nous avons été et qui reste enfoui en nous, cette part de poésie que, malgré ou à cause de la dureté de la vie, chacun, consciemment ou pas, s'efforce de préserver, faite de rêve, d'imaginaire, d'utopie et d'espérance. Il le fait avec grâce, délicatesse, légéreté et humour pour nous procurer quelques heures de plaisir intime à sa lecture.

Le jury des Imaginales Maçonniques et Esotériques d'Epinal, le département «maçonnique» du plus grand festival des littératures de l'imaginaire, ne s'y est pas trompé. Il a fait, en Mai 2014, de Philippe Benhamou le premier lauréat du «Prix Cadet Roussel» qui récompense, par sa publication aux Editions Dervy, un manuscrit de roman.

Et c'est ainsi qu'Hiram est grand...

AJL






 

PostHeaderIcon Plancher en loge : l'art de ne savoir ni lire ni écrire - Gael Carniri

plancher-en-loge-fm-carniri-1edc

Plancher en loge

l'art de ne savoir ni lire ni écrire


Gael Carniri

Editions Conform

Prix : 15 euros


Dans nombre d'obédiences maçonniques en France, plancher est l'un des exercices majeurs de la pratique maçonnique. Mais plancher n'est pas, contrairement à ce que d'aucuns pensent, faire un exposé sur un sujet donné... Encore faut-il le faire maçonniquement, en utilisant la méthode de penser maçonnique... Nombre d'ouvrages sont parus sur le sujet qui pour la plupart, se contentent d'être un condensé des multiples ouvrages dits de communication, sur le thème «comment écrire un exposé» et «comment prendre la parole en public». Or, il y a un mode de penser maçonnique spécifique, utilisant une méthode, dans le cadre de la recherche de «la» Vérité et de l'étude de «la» Morale, et, à ma connaissance, cet ouvrage est le seul s'appuyant sur cette méthode et l'explicitant ; c'est là son premier grand mérite.

Structuré en quatre parties, l'ouvrage expose d'abord ce que sont les buts et les sujets possibles d'une planche, faisant, au passage, voler en éclats la fausse distinction, si souvent entendue, entre sujets sociétaux et sujets symboliques. La seconde partie est consacrée à l'exposé de ce qu'est la «méthode initiatique maçonnique», basée sur une ritualisation de la parole, une herméneutique, et une manière de philosopher. La troisième partie est, elle, consacrée, à cette notion centrale de la «recherche de la vérité, en explicitant, de manière claire et simple, ce qu'est la fameuse pensée ternaire, ce dépassement de la pensée duale, fondée sur le concept de «coincidentia oppositorum». La quatrième partie permet enfin, s'appuyant sur les exposés préalables, d'apprendre comment tracer le plan de la planche, l'écrire, et surtout la «dire». La dire, c'est-à-dire poser une pierre au centre de l'édifice, autour de laquelle la parole va pouvoir circuler.

Car le but d'une planche, et Gaël Carniri le rappelle fortement, n'est pas un exposé fait par un individu devant un auditoire passif, sur un sujet donné, mais l'exposé d'un «point de vue», forcément partiel et partial, par un membre du groupe, devant ouvrir à une série de questionnements par les autres membres du groupe... Plancher est un exercice de groupe, devant amener à faire comprendre à chacun de ses membres que si une chose peut être pensée d'un point de vue, elle peut toujours être pensée d'un autre point de vue. Cette manière de penser ouvre à une série de «questionnement» qui sont, spiraliquement, sans fin. Le questionnement est la base de la méthode philosophique, c'est aussi la base de la méthode maçonnique.

L'éditeur, dans la promotion de l'ouvrage, indique que c'est là le meilleur ouvrage de Gaël Carniri. C'est probable mais qu'importe. Ce qui est sûr, à nos yeux, c'est que tout franc-maçon conséquent, prenant au sérieux la méthode initiatique maçonnique, et voulant s'initier au mode de penser maçonnique et le maîtriser, devrait lire cet ouvrage et mettre en œuvre sa méthode, avant de plancher, et ce, à quelque grade qu'il soit. Sous son titre «modeste» et son «petit» volume, il s'agit là d'un ouvrage important et même fondamental pour quiconque veut, réellement, se mettre à penser, donc plancher, «maçonniquement».

Et c'est ainsi qu'Hiram est grand...

AJL






 

PostHeaderIcon Rit Français d’origine 1785 - Bouchard et Michel

rit-francais-origine-bouchard-et-michel-1edc

Rit Français d'origine 1785

dit Rit Primordial de France


Maurice Bouchard & Philippe Michel

Editions Dervy

Isbn :   979-1024200484

Prix : 26 euros


Comme l'écrit Pierre Mollier dans la préface de l'ouvrage, «Découvrir Le Rit Français d'origine 1785 - dit Rit Primordial de France- c'est remonter aux sources du Rit Français et se replonger dans une page essentielle de l'Histoire de la franc-maçonnerie française».

Rappelons-le : c'est l'arrivée du REAA en 1804 qui amena les adeptes de ce qui était désigné jusqu'alors par «le rit» a adopter la dénomination de «Rit Français» dit «Primordial» pour marquer son antériorité par rapport au REAA.

Il y a un paradoxe éditorial s'agissant du Rite Français. Alors même qu'il est le rite le plus pratiqué en France, parce qu'il est le rite d'origine de la plus importante obédience française ( le GODF) et qu'il est pratiqué par nombre d'obédiences ( de la GLNF à la GLMF), ce n'est que récemment que des auteurs, et non des moindres ( je pense à Ludovic Marcos) se penchent sur son histoire. Et tandis que pléthore d'ouvrages expliquent la symbolique du REAA, bien peu, si ce n'est la remarquable somme d'Irène Mainguy, sont consacrés à sa symbolique. Cent cinquante de vacance dans les hauts grades en sont, sans doute, l'explication...

C'est pourquoi il faut saluer le remarquable travail de Maurice Bouchard et Philippe Michel, qui nous restitue le rite, pris à sa source vivifiante de 1785. Ce n'est pas, seulement, un travail «d'archéologie rituélique». Avec la retranscription ( corrigée) du manuscrit d'origine, c'est un véritable «guide» au sein du «Régulateur du Maçon», adapté et prêt à l'emploi avec toutes les explications nécessaires sur les spécificités symboliques et initiatiques fondamentales de ce rite.

En ce sens, il peut, tel quel, servir de «rituel» à toutes les loges, quelle que soit leur obédience, qui sont intéressés par une approche «traditionnelle» de la franc-maçonnerie.

Du «Tableau mystérieux» et de sa construction jusqu'la fin des travaux de Maître, c'est l'ensemble des rituels des trois premiers degrés qui nous sont restitués, en se référant à la copie manucrite de 1785, ici reproduite., accompagnée d'une étude symbolique des points les plus significatifs.

La lecture de ce texte, non seulement, permet de mieux comprendre le rite d'origine de la maçonnerie en France, mais peut donner à des sœurs et frères, soucieux de «tradition» envie de le faire renaître, dans sa «pureté originelle» en 2014.

Et c'est ainsi qu'Hiram est grand...

AJL






 

PostHeaderIcon Les clefs de l’édifice - Jean-Michel Benne

les-clefs-edifice-benne-1edc

Les clefs de l'édifice



Jean-Michel Benne

Editions Dervy

Isbn :   979-1-02-420042-2

Prix : 22 euros


On le sait, le tableau de loge est un «mandala» invitant à la méditation. Armé des méthodes de la psychologie des profondeurs chères à Jung et d'une connaissance reconnue de la symbolique maçonnique, l'auteur nous invite à un cheminement.

Ce cheminement ouvre les portes du mystère de chacun des symboles du Tableau de loge pour les replacer dans un parcours initiatique cohérent et dynamique. Montrant que ce cheminement initiatique correspond à ce que Jung a appelé «processus d'individuation», l'auteur montre au lecteur comment il peut se construire une expérience, un vécu. C'est cette expérience, ce vécu, possibles, après avoir compris et intégré «les clefs de l'édifice» qui font de la voie initiatique maçonnique, une méthode de transformation de l'être.

«En nous permettant de découvrir le troisième terme entre deux éléments opposés, le symbole nous apporte la Sagesse ; en nous transmettant le numineux, l'énergie propre à l'archétype, il nous communique la Force ; en conciliant ce qu'il y a en nous de conscient et d'inconscient, le symbole nous invite à l'Harmonie».

Chaque symbole du Tableau de loge est porteur d'un message initiatique. Jean-Michel Benne, de manière didactique, les analyse, au regard de la psychanalyse jungienne, un par un, ouvrant ainsi les portes de l'interprétation.

C'est ainsi que chaque symbole est vu à trois niveaux, tel qu'il est appréhendé dans la littérature maçonnique, en tant que vecteur d'un message initiatique, en termes de moyen de connaissance de soi.

Ces trois niveaux de lecture sont riches de sens et permettent à chaque lecteur d'envisager la symbolique comme une méthode de connaissance de soi, un moyen de faire accéder à la conscience des éléments de soi enfoui dans l'inconscient.

Cet ouvrage est, en cela, l'application concrète de la méthode exposée par Jean-Luc Maxence, il y a quelques années, dans «Jung est l'avenir de la franc-maçonnerie».

Et c'est ainsi qu'Hiram est grand...

AJL






 

PostHeaderIcon De la porte des hommes à la porte des dieux - Alain Pozarnik

de-la-porte-des-hommes-pozarnik-1edc

De la porte des hommes à la porte des dieux

cérémonie solsticiale de la Saint-Jean d'été.


Alain Pozarnik

Editions Dervy

Isbn :   979-1-02-420050-7

Prix : 22 euros


Voici plus de vingt ans que Alain Pozarnik explore, analyse, interprète et commente les rituels de la franc-maçonnerie, avec patience, pertinence et une certaine humilité. Faisant cela, il met concrètement en pratique la définition que le frère Bruno Etienne donnait de la franc-maçonnerie : «Ascèse et herméneutique». Faut-il voir en cela chez ces deux auteurs l'influence des arts martiaux, dont ils étaient tous deux adeptes ? Sans doute ; en tout cas, ils ont compris que la franc-maçonnerie est d'abord une praxis, une discipline, une série d'exercices qu'il faut bien appeler «spirituels», ce qui les distingue, tous deux, de nombre de «commentateurs» qui se contentent de tenir un «discours sur...» sans se sentir concernés. Le lectorat, lui, ne s'y trompe pas, qui a fait d'Alain Pozarnik, l'un des auteurs les plus lus du public maçonnique.

Voici donc son dixième «opus» consacré à l'une des cérémonies les plus importantes de la rituélie maçonnique : la Saint-Jean d'été. Le solstice d'été a un caractère particulier. Depuis la préhistoire, il frappe les esprits de ceux qui observent avec attention la renaissance de la nature après sa mort hivernale. Il attise les cÅ“urs vers une espérance de vie et laisse envisager l'existance de l'éternité, d'une certaine manière, enfouie en l'homme.

Il n'est donc pas étonnant que la franc-maçonnerie ait adopté ce rituel de mort et de renaissance, pratiqué en Juin, à la Saint-Jean d'été. Peu d'ouvrages ont été consacrés a ce symbole majeur.

C'est donc ce rituel de cérémonie qu'Alain Pozarnik explicite, phrase après phrase, et commente avec érudition, dans ce qui pourrait être comparé à une longue méditation. C'est ainsi que chacune des phrases du rituel est commenté avec profondeur. Chacun de ces commentaires, au lieu de fermer le sens, ouvre des pistes de réflexion, suggère des significations, invite à l'interprétation personnelle. Alain Pozarnik n'impose rien : il suggère, il propose, il invite à.

Si, lui, commente et interprète le rituel, les commentaires qu'il en fait, peuvent, doivent, eux-mêmes, être interprétés. C'est là paroles de sagesse et c'est un de ses maîtres qui vous y invite.

Et c'est ainsi qu'Hiram est grand...

AJL






 

PostHeaderIcon Les débuts de la franc-maçonnerie française de la Grande - Daniel Kerjan

debuts-fm-france-kerjan-1dec-w

Les débuts de la franc-maçonnerie française

de la Grande Loge au Grand Orient 1688-1793


Daniel Kerjan

Editions Dervy

Isbn :   979-1-02-420033-0

Prix : 23 euros


Comment est-on passé, en France, dans la première moitié du XVIIIième siècle, d'une organisation quasi-clandestine «d'affidés stuartistes» utilisant comme couverture certains des us et symboles de la maçonnerie opérative à cette franc-maçonnerie proposant à ses initiés une nouvelle forme de sociabilité, une philosophie et des pratiques démocratiques inédites dans le royaume ?

Des débuts de l'Ordre jusqu'aux derniers ajustements durant la période révolutionnaire, on découvre une histoire humaine, ambitieuse et cohérente.

«On le sait, l'histoire de la franc-maçonnerie en général, celle de la franc-maçonnerie française en particulier, a longtemps vécu sous le règne des légendes urbaines et des récits pieux. A lire certains ouvrages encore publiés de nos jours, on pourrait croire, du reste, que ce royaume des rêves n'a pas encore été complètement abandonné» écrit, avec opportunité Roger Dachez dans sa préface.

Nous sommes, avec cet ouvrage, aux antipodes de cette histoire légendaire, qui ne s'appuie pas sur une méthodologie rigoureuse que Roger Dachez dénonce.

Daniel Kerjean, alliant la rigueur méthodologique à l'impartialité intellectuelle, livre un récit clair, justifié pas à pas par les documents, sur les circonstances de l'émergence de la grande puissance maçonnique, le Grand Orient de France, qui d'ailleurs s'appelait en fait «Grande loge nationale de France».

C'est donc en s'appuyant sur l'énorme masse de documents d'archives du fonds maçonnique de la Bibliothèque Nationale, que Daniel Kerjean nous conte , par le menuet à travers le destin des frères qui ont, réellement, vécu cette histoire, en même temps qu'ils la fabriquaient, comme un roman, la naissance de ce qu'il faut bien, appeler «la franc-maçonnerie française»

Loin d'être un ouvrage réservé aux « spécialistes », cet ouvrage devrait être, aujourd'hui, lu par tous les sœurs et frères, toutes obédiences confondues, qui sont parfois «victimes» d'une «histoire», revisitée par l'idéologie, fabriquée par l'obédience à laquelle ils ou elles appartiennent, tant sa lecture éclaire, de façon objective, certains débats actuels.

Et c'est ainsi qu'Hiram est grand...

AJL






 

PostHeaderIcon Le réenchantement initiatique du Monde - Frédéric Vincent

reenchantement-monde-frederic-vincent-1edc

Le réenchantement initiatique du Monde


Frédéric Vincent

Editions Detrad aVs

Isbn :   978-2-916094-54-0

Prix : 23 euros


Il y a plus d'un siècle, le sociologue Max Weber, pensant la rationalisation du monde occidental à venir et l'esprit du capitalisme, annonçait le désenchantement du monde, en s'opposant à l'école «positiviste» de la sociologie française. Force est de constater que le siècle qui vient de s'achever, marqué par le productivisme mécaniste et le consumérisme, la chute des idéologies et des religions instituées, lui a donné raison. «L'individualisme, la raison instrumentale, la toute-puissance de la technique et le «tout-économique» ne suscitent plus l'adhésion d'antan, ils ne fonctionnent plus comme mythes fondateurs ou comme buts à atteindre» a pu écrire Michel Maffesoli, qui scrute, avec clairvoyance, depuis des décennies, le retour du «temps des tribus», la mort de Prométhée et la renaissance de Dionysos...

Après des décennies marquées par une «croyance rationaliste» au progrès scientifique et technique, sous l'égide d'un Malebranche qui appelait l'imagination «la folle du logis», l'utopie est de retour, sous d'autres formes, en tant que «moteur» du progrès individuel et collectif et l'imagination est son carburant. Entre-temps, Gilbert Durand, depuis «les structures anthropologiques de l'imaginaire» a mis au point une méthode d'analyse de l'imaginaire : la mythodologie, montrant que l'imaginaire humain, basé sur une pensée «analogique» et bien que fonctionnant autrement que la pensée «logique», n'était pas moins bien structuré que cette dernière et n'était pas «l'irrationnel» que Malebranche, les matérialistes, les positivistes, les rationalistes et autres «croyants» voulaient dire.

Bref, pour ne pas tomber dans «l'idolâtrie spiritualiste», il était temps qu'on analyse «rationnellement» l'imaginaire et son produit : ce réenchantement du monde, qui se fait jour, à l'aube du XXI iè siècle. C'est l'objet de l'ouvrage de Frédéric Vincent, Docteur en sociologie, qui, en théoricien de l'imaginaire, inscrit ses travaux dans la continuité de ceux de Jung, Eliade, Durand, et Maffesoli, pour nous donner, en quelque sorte, la «grille de décodage» de l'imaginaire humain, en faisant la part belle, dans son ouvrage, à ce qu'il appelle «l'imaginaire initiatique».

Cette notion, et les développements que Frédéric Vincent en donne, doivent donner à réfléchir, particulièrement, aux francs-maçonnes et francs-maçons, car s'il est vrai que le temple utopique ( ou utopien) de l'humanité qu'ils s'efforcent de construire a pour piliers les mythes, le rite, et le symbole, il n'en est pas moins vrai que le quatrième piler de ce temple est l'imaginaire. Il serait «rationnel», qu'au lieu de le nier pour certains, ils se mettent à bien vouloir analyser, rationnellement, son fonctionnement et ses fonctions.

Ainsi donc, Frédéric Vincent, en tant que chercheur, mais connaissant fort bien le sujet, puisqu'aussi cherchant, en neuf chapitres, nous fournit les clés de l'imaginaire, avec une clarté de structuration et d'expression de son propos qui montre la maîtrise de son sujet, et c'est, à la fois érudit et passionnant.

Son propos démarre, par le rappel de la puissance du mythe, de sa mécanique et de ses fonctions. Il précise ensuite la force d'un imaginaire vécu en commun, explicitant une des notions chères au sociologue (et franc-maçon) Marcel Bolle de Balle : la reliance, montrant, notamment, la capacité du rite à «harmoniser les contraires», ce que le philosophe Nicolas de Cues a appelé la «coîncidentia oppositorum», notion au cœur, s'il en est, de la démarche maçonnique visant à «rassembler ce qui est épars».

Après avoir démontré l'épuisement «moderniste» du modèle prométhéen et montré l'émergence de la postmodernité, par la résurgence des thèmes initiatiques et l'apparition de nouvelles formes de «religiosité», il en arrive au cœur de son propos sur l'imaginaire initiatique, dans le quotidien.

En effet, celui-ci est de retour, dans le quotidien, plus particulièrement, dans les jeux virtuels auxquels la jeunesse s'adonne, dont le but, quelles que soient les aventures, consiste, pour le joueur, à s'identifier à son héros, faisant, ainsi de sa vie, une «aventure», transformant la vie banale en destin.

Transformer sa vie banale en destin, faire d'êtres «normaux» des «héros», mettant leur vie au service d'idéaux, n'est-ce pas, peu ou prou, plus inconsciemment que consciemment, ce qu'attendent de la franc-maçonnerie et de ses «mystères» celles et ceux qui frappent à la porte du temple ? N'est-ce pas, d'ailleurs, ce qu'elle a inventé, il y a près de trois siècles, en proposant des idéaux «utopiques» issus de l'esprit des lumières et en élaborant des rituels, cohérents et pertinents, porteurs d'un «héroïsme» légendaire, issu d'un imaginaire humain universel ?

Mieux que tous les trop nombreux essais et traités de symbolique maçonnique que l'on peut lire, les chapitres «Reliance initiatique et postmodernité», «L'errance initiatique», «Le voyage initiatique», «Le voyage initiatique du dehors», permettent d'enfin comprendre, rationnellement, ce, qu'inconsciemment, l'on vient faire en franc-maçonnerie, athée ou croyant, «rationaliste» ou «spiritualiste» et éclaire, avec pertinence, la démarche.

C'est là, à mon sens, l'un des très grands mérites de cet ouvrage, à mettre entre toutes les mains.

Et c'est ainsi qu'Hiram est grand...

AJL






 

PostHeaderIcon L’unique et l’initié, Franc-maçonnerie et anarchisme - Christophe Bitaud

l-unique-initie-bitaud

L'unique et l'initié

Franc-maçonnerie et anarchisme


Christophe Bitaud

Editions Théolib

Isbn :  978-2-36500-075-8

Prix : 18 euros


Cet ouvrage, titré «L'unique et l'initié, franc-maçonnerie et anarchisme», aurait pu être titré, «l'un et le multiple», tant il participe de cette démarche, chère aux francs-maçons, de retrouver l'unité au-delà de la multiplicité. Disons-le d'entrée, c'est l'ouvrage engagé d'un homme de foi ; l'ensemble est consacré à une trinité, mais, comme dirait l'autre : «Dieu merci, il est incroyant». Le sujet du livre n'est donc pas la «sainte-trinité», mais il témoigne d'un triple engagement, celui de l'enseignant, du franc-maçon, du syndicaliste dans un tryptique qui a pour facettes : l'anarchie, la franc-maçonnerie, la libre-pensée.

Témoignage d'abord, donc, et l'auteur nous dévoile son parcours. Ouvrage d'histoire ensuite puisqu'il nous rappelle, fort opportunément, la proximité qu'il y a eu au crépuscule du 19 iè siècle (la Commune) jusqu'à la loi de 1905, entre ces trois courants de pensée. Mais c'est l'essai qu'est surtout l'ouvrage qui est intéressant. En effet, Christophe Bitaud nous montre et nous démontre ce qu'il y a de commun entre ces trois démarches dans une réflexion sur la notion de «Liberté», «l'éducation libertaire et la méthode initiatique», «Société anarchiste et loge maçonnique : du principe de pouvoir à l'éthique de responsabilité», «la question de l'utopie», toutes réflexions visant à définir ce qu'est «Construire l'individu».

Car c'est bien cela le sujet principal du livre : comment construire l'individu. «Le point commun entre l'anarchiste et le franc-maçon, c'est bien la construction de soi, la recherche inlassable du plein épanouissement de son individualité, «hic et nunc». «Deviens ce que tu es» écrivait Nietzsche, un homme vrai en toutes circonstances....Quel meilleur endroit pour y parvenir que la loge maçonnique ? Véritable microcosme libertaire où règne l'ordre sans l'autorité, où s'épanouissent la sagesse, la force et la beauté, où l'harmonie n'est plus une utopie» écrit Christophe Bitaud. Quel franc-maçon conséquent ne souscrirait pas à ces lignes ? Ne serait-ce que pour cela, il faut lire cet ouvrage, car de nombreux sœurs et frères, à cette lecture qui oblige à faire un pas de coté, risquent de voir l'athanor qu'est une loge, avec un point de vue sur la franc-maçonnerie qu'ils n'avaient jamais eu, et se découvrir en «anarchistes individualistes» qui s'ignoraient...

Pour Christophe Bitaud, à la formule maçonnique : «Ordo ab chaos » répond, en cohérence, la phrase d'Elisée Reclus : «L'anarchie est la plus haute expression de l'ordre». La pertinence de cette résonnance mérite d'être d'être analysée «sur pièces» et l'auteur les fournit, de manière conceptualisée, contextualisée et argumentée.

Mais tout au long de ces pages, une quatrième dimension de l'auteur apparait, qui innerve en fait tout l'ouvrage : celle de l'enseignant. Celui-ci s'interroge sur : «qu'est-ce qu'apprendre, qu'est-ce éduquer, qu'est-ce que transmettre». Cette réflexion est menée, en tant que pédagogue et en tant que franc-maçon et ce sont là, à mon sens, les pages les plus éclairantes du livre .

Petit livre par ses dimensions : 139 pages, mais chaque mot y a du poids. C'est là une pierre cubique, bel et bien dégrossie, car les idées y sont claires et précis, bel et bien taillée car le propos est parfaitement structuré, bel et bien polie car chaque mot en est choisi. C'est là l'ouvrage d'un frère, adepte du «gai savoir», qui sait donner en partage la saveur des idées.

Et c'est ainsi qu'Hiram est grand...

AJL

PS : Cet ouvrage est publié aux éditions Théolib, qui méritent d'être encouragées, ne serait-ce que par la qualité de leurs publications. Quelques ouvrages repérés dans leur catalogue : Daniel Ligou, «Frédéric Desmons et la franc-maçonnerie», Han Ryner, «La sagesse qui rit» et «Le rire du sage», ainsi qu'un opportun, en cette année du centenaire de 1914, un «Maudite soit la guerre» de Jean Jaurès.