histoire-et-lumieres-sterhell-1edc-m

Histoire et Lumières

Changer le monde par la raison


Zeev Sternhell

Editions Albin Michel

Isbn :   978-2226246318

Prix : 24 euros


«Améliorer l'homme et la société» par l'appel aux seules lumières de la raison», tel est, fondamentalement, le seul credo de la franc-maçonnerie française, depuis son origine, qui puise son inspiration dans cet «esprit des Lumières», révolutionnant les sociétés au 18ème siècle. Margaret Jacob a, dans «les lumières radicales», magistralement, montré l'émergence de ce courant de pensée, fondamental dans l'histoire des idées, dont la franc-maçonnerie contemporaine est l'héritière.

S'en se référer à la franc-maçonnerie, c'est bien à cet «esprit des Lumières» que fait appel Zeev Sternhell, dans son livre d'entretiens avec Nicolas Weill : «Histoire et Lumières, changer le monde par la raison» et c'est bien le même humanisme que celui des francs-maçons qui anime l'auteur.

Professeur émérite d'histoire des idées à l'université hébraïque de Jérusalem, fondateur du mouvement «La paix maintenant», Zeev Sternhell, puise dans ses souvenirs d'enfance et son itinéraire de vie pour légitimer ses convictions idéologiques.

Il rappelle, avec ferveur, ce que l'enfant, né en Pologne en 1935 et qui se retrouve à onze ans, recueilli en Avignon par une tante, doit à un instituteur, «hussard noir de la République» qui imprime en lui, à jamais, le goût de l'étude, de l'école, de la République, de la laïcité.

Ce double engagement pour l'Histoire et «la Gauche» sera, dans les actes, sa ligne de vie. «J'ai toujours été à gauche, je n'ai pas changé. J'ai toujours été pour la laïcité et toujours eu horreur des bigots. J'ai toujours été pour les Droits de l'Homme, pour la Révolution Française et la Commune, pour le peuple et les petites gens qui travaillent dur pour vivre».

Kibboutz, Guerres du Sinaï en 1956, des six jours en 1967, du Kippour en 1973 ne l'empêcheront pas de mener ses études d'historien, en passant par Sciences Po – Paris. C'est là que se spécialisant dans les «anti-lumières», étudiant l'antidreyfusisme, le nationalisme, le culte de la terre et autres «avatars» des «anti-Lumières», il deviendra leur grand»spécialiste, mettant son savoir et ses connaissances au service de ses convictions, défendant, avec rigueur et franc-parler la raison et le cosmopolitisme.

Pour Zeev Sternhell, face aux diverses crises économiques, sociales et morales auxquelles sont confrontées les sociétés occidentales, il convient, de nouveau de faire appel à «l'esprit des Lumières», pour refuser la résignation et remettre en cause l'ordre existant, basé sur les seuls mécanismes du marché.

Lire Zeev Sternhell est nécessaire et salutaire. On trouvera, à travers ces pages, des raisons d'espérer en une humanité meilleure et quelques arguments pour reprendre ce combat qui a pour seul drapeau, l'Humanisme ; un combat qui ne peut laisser indifférent tous les sœurs et frères en France qui souhaitent «apporter à l'extérieur du Temple les Lumières acquises à l'intérieur».

Et c'est ainsi qu'Hiram est grand...

AJL